Chères et chers amis du cyclo

 

 

Notre Assemblée générale a enfin pu se dérouler en visioconférence après avoir été reportée à 3 reprises en présentiel suite à la crise sanitaire.

44 licenciés ont pu se connecter, ce qui n’est pas si mal que ça pour une première tentative. 87 licenciés ont voté de manière électronique, soit 55% des inscrits.

Merci à toutes et à tous pour cette relativement bonne participation et à Jean jacques MOZE le président de l’UFOLEP Gironde qui avait répondu présent à notre invitation ainsi qu’à tous les intervenants qui ont su très vite se familiariser avec l’outil informatique, ce qui a permis à plusieurs d’entre eux d’animer positivement cette AG.

Tous les rapports et consultations ont été adoptés, 7 candidats au scrutin du tiers sortant du CA et 2 vérificateurs aux comptes ont été élus à la très grande majorité des votes exprimés.

 

Le procés verbal de cette AG a d’ores et déjà été envoyé par courriel à toutes et tous les licenciés et on peut le retrouver sur le site internet du club ainsi que le nouveau règlement intérieur et les projets du club pour cette saison 2020/2021.

 

Mme Claude BIRAULT, Mr Jean Marc GUYONVERNIER, Mr Thomas JANKOWSKI, Mr Bruno LEMOINE, Mme Marie-José TODESCHINI, Mme Allison BENOIT et Mr Patrice PELZER ont été élus pour trois ans au CA du cyclo club de St-Loubès.

 

Mme Lucette COLLIAS et Mr Denis CARDOUAT ont été élus comme vérificateurs aux comptes pour un mandat d’un an.

 

Le nouveau Conseil d’Administration du club est composé des membres suivants : Mmes Claude BIRAULT (trésorière), Marie-José TODESCHINI, Mme Allison BENOIT, Mrs Jean-Marc GUYONVERNIER, Daniel AMPE (vice-président), Marc BARRÈRE (président), Bruno LEMOINE (secrétaire), Michel BROUETTE, Jean Mary MEUNIER, Philippe COLLIAS (secrétaire adjoint), Thomas JANKOWSKI, Alexandre SERAIN, Bruno BREIL, Christophe LEROY, Maxime AUGIS et Patrice PELZER.

  

« Le seul moyen d’améliorer l’immunité, c’est l’activité physique »

Mercredi 20 janvier 2021, la Commission de la Culture, de l’Education et de la Communication, ainsi que la Commission des Affaires Sociales du Sénat ont organisé des auditions sur le thème du sport et la santé. L’occasion notamment pour le professeur en physiologie cardiovasculaire François Carré de rappeler les dangers de la sédentarité.

Ce sont des neurologues qui le disent, « la nourriture du cerveau, c’est l’activité physique ». François Carré, cardiologue au CHU de Rennes et chercheur à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) ne dit pas autre chose, « si je bouge, j’ai moins de risques d’être touché par la Covid, et si je le suis, j’ai moins de risques de développer une forme grave » a-t-il déclaré devant les sénateurs lors de son audition.

Oui mais comment faire du sport sous un régime de couvre-feu avec l’obligation d’être chez soi à 18h00. Présente, elle aussi au Sénat, Christelle Gautier, chef de projet Stratégie nationale sport et santé au ministère des Sports, reconnaît que « la situation est complexe ». Selon elle, il s’agit de « trouver les ajustements pour veiller à ce que les différents publics puissent poursuivre leur activité physique, que l’on soit sportif de haut niveau ou bien inscrit dans un parcours de soins justifiant d’une prescription d’activité physique adaptée ».

Du sport sur ordonnance

Même si trop peu le savent, depuis la loi santé de 2016, les médecins peuvent prescrire des séances d’activité physique à leurs patients. Michel Savin, sénateur de l’Isère, admet que « le sport sur ordonnance peut être prescrit mais il n’est pas remboursé et non pris en charge par la Sécurité Sociale ». L’élu ne comprend d’ailleurs pas que des personnes bénéficiant d’une prescription médicale ne puissent pas déroger au couvre-feu, « comment leur expliquer ». « Si l’activité physique ne remplace pas les médicaments, François Carré explique en substance que c’est bien parce que le sport est bon pour la santé que des économies pourraient être faites sur notre système de santé ». Les experts de l’Inserm constatent aussi qu’un médicament est plus efficace sur un patient lorsque celui-ci bouge et fait du sport dans un cadre thérapeutique.

Et si le sport est bon pour la santé, ce n’est bien sûr pas qu’en mode curatif. Dès leur plus jeune âge, les enfants doivent faire de l’activité physique. « Il faut arrêter de séparer le corps et l’esprit » indique François Carré. « Les enseignants l’ignorent mais on apprend mieux à lire, écrire et compter lorsqu’on fait de l’activité physique » poursuit le cardiologue évoquant l’importance de « redonner à l’enfant l’habitude de marcher », de se dépenser avec au minimum une heure d’activité par jour (chez l’adulte, l’OMS recommande entre 150 et 300 minutes de sport par semaine). Selon les statistiques, seulement 5% des enfants respectent les préconisations. Inquiétant lorsqu’on sait que c’est pendant l’enfance qu’on construit son capital santé. Autre donnée fournie par le chercheur qui doit nous faire réfléchir, le confinement et l’absence d’activité physique ferait « baisser les capacités cognitives de l’enfant de 40% ». Sans compter les problèmes de poids.

Nul doute qu’avec la crise que nous traversons, les choses ne vont pas s’améliorer de suite. Néanmoins, il faut s’efforcer de bouger et s’astreindre à de l’exercice physique. « Cela prévient, limite l’évolution et les complications des maladies chroniques, parfois même ça les guérit » argumente encore le cardiologue, convaincu que « le seul moyen d’améliorer l’immunité, c’est l’exercice physique ». Il cite en exemple « la Suède dont l’espérance de vie en bonne santé est de 71 ans alors qu’elle n’est que de 62 ans en France, la France qui n’est pas un pays de sportif » conclut le professeur Carré.

 

Traversée des Pyrénées du 12 au 19 juin 2021 :

Une prochaine réunion par visioconférence sera programmée lors de la 1ère semaine de février avec tous les participants et accompagnateurs. Ce sera l’occasion de faire un point d’étape sur notre organisation et de voir ensemble les problèmes éventuels qui pourraient se poser pour certains d’entre nous.

 

Calendrier du club :

  • Dimanche 7 mars 2021 (?) : Course cycliste des sirops Meneau à St-Loubès
  • Samedi 24 avril 2021 : randonnée cyclotouriste La Loubésienne.
  • Dimanche 09 mai 2021 : Championnat départemental de cyclisme sur route au Pout
  • 22/23 et 24 mai 2021 : sortie montagne du club à Aspet
  • Du 12 au 19 juin 2021 : traversée des Pyrénées
  • Samedi 26 juin 2021 : cyclosportive L’Ariégeoise.
  • Dernier trimestre 2021 : Soirée festive des 40 ans du club 

 

Sorties club de la semaine

On respecte les gestes barrières lorsque nous sommes rassemblés en particulier au départ. (Se tenir à plus d’1m les uns des autres, ne pas se serrer la main, ne pas s'embrasser, ne pas se donner d'accolades, porter le masque, etc…) et on constitue des groupes d’un maximum de 6 personnes.

Horaire de départ pour les lundis, mercredis et samedis : 14h00

Ecole de vélo le mercredi après-midi, départ à 14h30.

DÉPART ET ARRIVÉE DES SORTIES : AU LOCAL DU CLUB, SITUÉ : 41 BIS RUE DU STADE A ST-LOUBES.

Les détails des parcours sont visibles et disponibles sur le site internet du club à la rubrique : Cyclotourisme / parcours de la semaine.

Pour ceux bénéficiant de GPS, ils ont également la possibilité de télécharger les parcours, via le site internet openrunner.

 

Bonne semaine à toutes et à tous.

Dans tous les cas soyez très prudents et surtout respectez les gestes barrières.

Amitiés

Marc BARRERE